Tout savoir sur la fortune de Marco Mouly : les détails et explications !

Tout savoir sur la fortune de Marco Mouly : les détails et explications !

Le procès de 12 personnes accusées d’avoir participé à une fraude de plusieurs milliards d’euros dans le domaine de l’échange de droits d’émission de carbone s’était ouvert en 2016 à Paris. Cette affaire a été décrite par les autorités françaises comme « le casse du siècle ».

Affaires louches, comptes offshore, blanchiment d’argent… Le procès de Marco Mouly a tout d’un polar et intervient près de sept ans après que les autorités françaises ont réprimé un système d’échange de quotas d’émission qui a coûté 5 milliards d’euros à l’Union européenne – dont 1,6 milliard en France – selon Europol.

Selon les investigations, un groupe de trois hommes – Marco Mardoché Mouly, Arnaud Mimran et Samy Souied – s’en est rendu compte et a mis au point un stratagème pour frauder des milliards d’euros en achetant à l’étranger des quotas d’émission sur le marché européen, grâce à un réseau complexe de sociétés fictives et de comptes offshore en Lettonie, à Chypre et à Hong Kong.

Lire plus : Palmarès – les 10 plus grandes fortunes mondiales

 

Marco Mouly : « le casse du siècle », que s’est-il passé ?

L’affaire Marco Mouly remonte à octobre 2008, à peu près au moment où la Commission européenne a introduit la deuxième phase de son système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE), qui visait à lutter contre le changement climatique en réduisant les gaz à effet de serre.

Le SCEQE était un système simple de « plafonnement et d’échange ». Dans le cadre de ce système, les États membres de l’UE fixaient un plafond pour la quantité de carbone que les entreprises de certains secteurs pouvaient produire. Cette quantité pouvait ensuite être échangée sur le marché européen sous forme de quotas d’émission. Les entreprises qui n’utilisaient pas la totalité de leurs quotas pouvaient vendre l’excédent, tandis que celles qui avaient dépassé la limite pouvaient en acheter davantage. Il était également possible d’acheter des crédits internationaux issus de projets de réduction des émissions à l’étranger.

Malgré les bonnes intentions qui sous-tendent le SCEQE, il s’agit d’un système imparfait qui a été facilement exploité.


Lire plus : Quelles sont les entreprises d’Elon Musk ?


1,6 milliards d’euros dans les poches de Mouly et sa bande

Les quotas ayant été achetés en dehors de l’Europe, ils n’étaient pas soumis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 19,6 % en vigueur dans l’Union européenne. Des hommes de paille, dont Marco Mouly (Les Rois de l’Arnaque), agissant en tant que courtiers ont ensuite revendu les quotas en Europe, taxes comprises. Mais au lieu de remettre la TVA aux autorités, ils empochaient l’argent pour l’utiliser dans de futures transactions. Mais l’argent devait être blanchi avant de pouvoir être réinvesti. Il a donc été placé dans une banque en Chine, où il a ensuite été remis à des entreprises ou transformé en jetons de jeu dans des casinos, parmi de nombreux autres stratagèmes.

Le système n’a pas tardé à attirer l’attention des régulateurs français, qui ont fait part de leurs soupçons à Tracfin, la cellule anti-blanchiment du pays, dès l’automne 2008. Bien que les ministères du budget et des finances soient rapidement informés de la situation, rien ne se passe. Il a fallu attendre six mois et 1,6 milliard d’euros de pertes de recettes fiscales pour que les autorités françaises répriment enfin la fraude de Marco Mouly en juin 2009.


Lire plus : Emmanuel Macron – Patrimoine, fortune et salaire 


Qui est Marco Mouly ?

Né en Tunisie, Mardoché Mouly s’installe en France avec ses parents et sa fratrie dans les années 1960. Ils s’installent à Paris et ouvrent une boucherie qui est toujours ouverte aujourd’hui.

Marco Mouly n’est pas allé à l’université. En effet, il quitte l’école à l’âge de 12 ans. Cependant, il réussit à trouver un emploi dans le monde de la publicité à l’âge de 20 ans. Il s’agissait de sa première arnaque, voulant augmenter sa fortune, Marco Mouly collectait de l’argent auprès de ses clients et essayait de disparaître. Il a fini par être condamné à 13 mois de prison.

Lire plus : Mark Zuckerberg (Meta) – histoire, fortune et projets


Marco Mouly : fortune, prison et dette

Bien avant cette affaire qui a fait de lui la star du documentaire Les Rois de l’Arnaque, Marco Mouly avait monté une autre arnaque à la TVA. Avec Greg Zaoui, il acquiert du matériel électronique détaxé dans plusieurs pays européens pour les revendre en France et conserver la TVA. Marco Mouly retourne en prison et purge une peine de six mois en 2004.

Marco Mouly a été condamné à huit ans de prison et à un million d’euros d’amende pour avoir participé au casse du siècle.

Sachant que la police allait venir le chercher, il les a donc attendus sur la terrasse de sa maison et il a fait venir deux photographes pour immortaliser la scène.

La fortune de Marco Mouly n’est plus ce qu’elle était et pour cette raison, il est contraint de rembourser à l’État 283 millions d’euros de dommages et intérêts.

Directeur de Mister Prépa et Co-fondateur de Planète Grandes Écoles j'ai à coeur de transmettre et oeuvre pour l'égalité des chances.