Exotec : la première licorne française dans l’industrie de la logistique !

 Exotec : la première licorne française dans l’industrie de la logistique !

Lundi 17 janvier, l’entreprise spécialisée dans les solutions d’automatisation des entrepôts est devenue la 25e licorne française. En effet, Exotec a réussi à lever 293 millions d’euros auprès d’un fond d’investissement américain. Sa valorisation a bondi à plus d’ 1,75 milliards d’euros.  

 

Exotec : une start-up révolutionnaire

Exotec fut créée en 2015 à Croix, dans les Hauts-de-France par Romain Moulin et Renaud Heitz. L’ambition de ses deux ingénieurs était de révolutionner le monde de la logistique. Et cela en proposant un nouveau système de préparation de commandes grâce à une flotte de robots.

Ces robots sont appelés les Skypod, ils peuvent se déplacer en trois dimensions à une vitesse de 4 m/s. De plus, ces robots peuvent aller chercher de la marchandise jusqu’à une hauteur de 12 mètres. Selon Ali O’Connor, chargée de Marketing & Communication, les Skypod apporte également un gain de temps non négligeable.  « avec le robot Skypod, les commandes sont préparées 4 fois plus vite ». « Sur le site de Croix et depuis une salle de contrôle, tous les Skypod en activité dans le monde sont contrôlés vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, pour éviter toute défaillance ». 

L’entreprise a su séduire de nombreux groupes qui sont désormais ses clients. En effet, Decathlon, Monoprix, Uniqlo, Carrefour, Cdisount, Gap ou encore Geodis ont fait confiance à Exotec.

Lire plus : Qu’est-ce qu’une licorne en économie ?

 

Un contexte favorable à son expansion

Il est vrai que deux facteurs très important ont aidé à la croissance de cette entreprise. Tout d’abord l’explosion du e-commerce, puis la crise sanitaire actuelle. En effet, ces éléments ont mis en avant le besoin fondamental d’optimiser sa chaîne d’approvisionnement et cela, avec un développement de l’automatisation. Selon Romain Moulin, « bâtir des supply chain adaptées, performantes et agiles est une priorité pour nos clients, qui doivent aujourd’hui repenser leurs schémas logistiques« .

Finalement, l’entreprise a été saluée par Emmanuel Macron lundi dernier. D’ailleurs, elle continue de valoriser la collaborative humains/machines, ce qui décuple la productivité des entrepôts tout en améliorant les conditions de travail.

 

Lire plus : Lydia : la nouvelle licorne française