Entrepreneuriat responsable : quelles sont les pratiques ESG des startups françaises ? 

Entrepreneuriat responsable : quelles sont les pratiques ESG des startups françaises ? 

En partenariat avec Station F, l’incubateur de l’EDHEC a souhaité mesurer le niveau d’engagement actuel des startups, comprendre leurs leviers d’action privilégiés et leurs difficultés. Avec une enquête réalisée après de plus de 200 startups, l’EDHEC et Station F ont dressé un état des lieux des pratiques ESG dans l’écosystème français. 

 

Lire plus : L’incubateur EDHEC accueille ses nouvelles startups !

 

4 profils d’entrepreneurs ESG

Selon l’étude, il existe 4 profils-types d’entrepreneurs en fonction de leur considération Environnementales, Sociales et de Gouvernance (ESG) : 

  • Les ambassadeurs (40%) : ils représentent les startups les plus engagées, qui sont motivées intrinsèquement et souhaitent activement s’améliorer. Plus de 80% d’entre elles ont déjà mis en place des initiatives ESG
  • Les conscients (38%) : ils savent qu’il est de leur responsabilité de mettre en place des initiatives ESG. Ces startups essaient de limiter leur externalité négative et souhaitent s’améliorer mais font face à des freins qu’elles ne peuvent pas encore surmonter 
  • Les pragmatiques (13%) sont convaincus, mais ne déploient des initiatives ESG que lorsqu’ils en sont obligés 
  • Les passifs (9%) : ils ne sont prennent pas en considération les critères ESG et ne mettent rien en place

 

59% des startups interrogées ont déjà mis en place des initiatives ESG. Parmi les leviers d’actions les plus efficaces, les entrepreneurs citent : 

  • Les ressources humaines à travers la qualité de vie au travail, les formations ainsi que la diversité et l’inclusion
  • Le business model est aussi vu comme le socle de l’engagement ESG d’une startup. La plupart d’entre elles intègrent les critères ESG dès la conception de leurs produits et services. Cela implique donc l’ensemble de la chaîne de valeur : éco conception, stratégie de distribution respectueuse de l’environnement ou encore prise en compte des enjeux de fin de vie des produits.
  • L’impact environnemental à travers le lieu de travail plus écologique, transports bas carbone, réduction de la pollution numérique, etc. 

 

Les initiatives ESG : un levier d’attractivité auprès des jeunes

95% des startups ayant mis en places des initiatives ESG ont constaté des bénéfices. Selon elles, les critères ESG qu’elles ont instaurés ont permis de :

  • Attirer et retenir les talents (41%)
  • Améliorer la visibilité et la réputation (35%)
  • Réduire les risques (12%)
  • Augmenter les ventes (7%)
  • Faciliter l’accès au financement (5%)

On remarque tout de même que les considérations ESG ne sont pas réellement appliquées pour leur impact positif sur l’environnement et les enjeux sociaux, mais bien pour les avantages qu’elles apportent à l’entreprise. 

 

Les initiatives ESG sont encore trop vues comme un vecteur de complexité 

Si l’envie d’agir est bien présente, les sujets ESG sont souvent perçus comme des vecteurs de complexité. Lorsqu’elles sont interrogées sur leurs freins, 58 % des startups évoquent le manque de ressources. Une startup sur deux mentionne le manque de temps (49 %) ou « ne sait pas par où commencer » (48 %).

La nécessité d’intégrer les enjeux ESG est d’autant plus forte que les différentes parties prenantes font pression sur les startups. L’écosystème joue à ce titre un rôle majeur dans la mise en œuvre de pratiques durables en étant à la fois incitatif et vertueux.

Côté investissement, près d’une startup sur trois ayant levé des fonds a été questionnée par des investisseurs sur ses pratiques ESG. Inversement, 5 startups sur 6 prennent en compte l’implication ESG des investisseurs, incubateurs ou accélérateurs dans leur choix final. Il s’agit même d’un critère jugé décisif pour un tiers d’entre elles.

Il est donc nécessaire pour les startups d’intégrer les enjeux ESG, tant pour satisfaire leurs parties prenantes que bénéficier de dispositifs publics. Cependant, tous ces critères compliquent le développement et la croissance des entreprises, qui finissent donc par considérer ces éléments comme problématiques. 

 

Lire plus : Station F, le plus grand incubateur du monde : création, objectifs et ambitions 

Rédactrice en chef de Planète Grandes Ecoles et étudiante à TBS, j'ai à coeur d'aider les étudiants à mettre toutes les chances de leur côté pour réussir !