Édouard Philippe annonce la création de son nouveau parti : « Horizons »

 Édouard Philippe annonce la création de son nouveau parti : « Horizons »

 

Un parti tourné vers l’avenir

Ce samedi 9 octobre, dans son fief du Havre, l’ancien Premier Minsitre français a annoncé la création de son nouveau parti politique : « Horizons ». Devant près de 3000 invités il a présenté les grandes lignes et ses principaux objectifs. Dans les 3000 invités, étaient présents 160 maires, (notamment Christophe Béchu, maire d’Angers nommé secrétaire général d’Horizons), 600 élus locaux, ou encore des sénateurs et des députés.

Il affirme avoir nommé son parti « Horizons » car il veut regarder vers l’avenir, regarder loin. Il veut que son parti affronte les « quatre vertiges » défis prioritaires de la France : « le défi démographique », environnementale, géopolitique et technologique.

 

Les principaux objectifs de ce nouveau parti

L’un des premiers objectifs du parti est de soutenir la candidature d’Emmanuel Macron lors des présidentielles de 2022. Il assure qu’à travers ce parti il veut élargir la base électorale à droite, ainsi que « participer à la constitution d’un nouvelle offre politique », qui est « fondée sur l’ouverture et le refus du sectarisme ».  En effet, Édouard Philippe a soutenu ne pas vouloir se présenter l’année prochaine, mais n’a cependant pas abordé la question de 2027. Il veut aussi s’inscrire dans une logique de rassemblement, c’est pourquoi les doubles appartenances seront autorisées.

Parmi les mesures principales, il veut porter la retraite à 65, 66 ou 67 ans. Il souhaite aussi remettre de l’ordre dans les comptes, en faisant ici référence à la dette publique. En effet, dans une interview donné à Challenges fin septembre, il avait alerté sur celle-ci.

 

Un soutien réaffirmé pour le président, sans indications concernant 2027

Édouard Philippe a affirmé vouloir soutenir le Président de la République pour la présidentielle de 2022, pour que « les cinq années qui viennent soient des années utiles ». Cependant, certains émettent la possibilité qu’il se présente ensuite en 2027, en espérant peut – être un soutien du président actuel. Il n’a cependant pas émis d’intentions claires à ce sujet.