Le défi solidaire exceptionnel de Léo et Alexis

 Le défi solidaire exceptionnel de Léo et Alexis

Deux étudiants originaires de Seine-Maritime se sont lancés le défi un peu fou de parcourir 247 km en 48h afin de venir en aide à une association qui soutient les personnes en situation d’handicap mental. 

 

Pouvez-vous présenter votre projet et évoquer ce qui vous a poussé à le réaliser ? 

Léo : Nous partons ce vendredi 22 octobre pour les 48h du handicap, un évènement que l’on a décidé de créer pour répondre à un besoin de défi, car nous avons commencé le trail tous les deux cette année. Nous avons commencé sur des distances courtes puis nous avons augmenté progressivement jusqu’à cet objectif d’environ 240 km en 48h. 

Alexis : À l’origine, il s’agissait d’un défi entre nous, puis Léo a eu l’idée de faire cette course pour soutenir une association. 

Léo : Cette association s’appelle Les Papillons Blancs et elle vient en aide aux personnes en situation d’handicap intellectuel. Elle nous tient particulièrement à coeur, notamment car j’ai un oncle qui est déficient intellectuel et que ma grand-mère s’occupe de cette association. Essayer de la soutenir a donc été naturel pour nous. Nous avons tout mis en oeuvre pour mettre la lumière sur cet événement afin de récolter un maximum de dons. 

Alexis : En plus des nombreux dons que nous avons reçus (la cagnotte est à plus de 2300€), plusieurs entreprises nous sponsorisent et grâce à elles nous pourront récolter quasiment 6€ par kilomètre parcouru, soit presque 1500€ (en plus) si l’objectif est atteint ! 

À voir : le lien de la cagnotte 

 

Comment s’est déroulée la recherche de ces partenaires ? 

Alexis : Au départ nous avons cherché des partenariats avec des grosses marques, de running notamment, mais nous nous sommes rendus compte que cela serait très compliqué, d’autant plus que cela n’était pas tout à fait en adéquation avec l’esprit de cette initiative. Nous nous sommes alors tournés vers des entreprises locales et plus familiales en utilisant nos réseaux familiaux et amicaux et nous avons obtenu bien plus de dons que ce que nous espérions ! Nous avons finalement 9 sponsors : la charcuterie O.Lefrançois, La Godène, LS Événements,  La cave de Jo, BricoCash de Saint Marcel, Intersport Yvetot, OD RUN, LECLERC de Saint-Valery-en-Caux et le restaurant Aux P’tits Creux de Grand Couronne. 

 

Vous réalisez des podcasts qui sont disponibles sur de nombreuses plateformes, pouvez-vous évoquer le contenu que vous y proposez ? 

Léo : Cette série de podcasts s’appelle « Raconte ton sport » et vise au départ à interroger des acteurs divers du monde du sport. De fil en aiguille, nous nous sommes intéressés au handisport et nous avons eu la volonté de le mettre en avant. Cependant, il est très difficile de réaliser un podcast avec une personne en situation de handicap mental car ils ont du mal à se faire comprendre par la voix. Nous avons donc décidé de les soutenir aussi par le biais de ces podcasts et l’un d’entre eux (Que pense-t-on 10 jours avant de courir 247 km ?) est déjà disponible ! Un autre sera une sorte d’immersion pendant les 48h de course et le dernier sera un bilan à froid à J+10. 

À voir : le lien du podcast 

 

En tant qu’étudiant, comment êtes-vous parvenus à préparer ce projet en parallèle de vos études ? 

Alexis : Étant en école d’audiovisuel sur Paris, j’ai 15h de cours par semaine, à cela viennent s’ajouter mon emploi à temps partiel dans un studio de production de podcasts et un autre emploi tous les samedis. Le rythme est élevé et nous réalisons nos podcasts le soir notamment, mais nous avons eu relativement peu de temps pour nous entrainer pour la course. 

Léo : J’étudie dans une école de commerce du sport sur Paris, mes semaines sont également bien remplies et je profitais des week-ends pour m’entraîner. Les week-ends nous permettaient aussi d’aller voir nos sponsors pour leur donner davantage d’informations sur l’événement et surtout pour entretenir le contact. Cela nous a pris énormément de temps c’est vrai, mais c’était vraiment génial ! 

Alexis : Nous avons sous-estimé le temps que pouvait demander un tel projet et nous avons été très surpris de l’ampleur qu’il a pris ! Quand tout cela sera passé le repos sera le bienvenu, même si nous avons encore plein de projets. 

 

Revenons-en à la course, quel est le programme de ces 48h du handicap ? 

Alexis : Trouver le parcours n’a pas été facile ! Mais globalement, nous allons suivre le GR2, qui longe la Seine. C’est pour ça que nous faisons 240 km alors qu’environ 180 km séparent Paris d’Yvetot, les deux villes que nous souhaitons relier. Nous partons donc de la Tour Eiffel vendredi soir, nous réaliserons la première nuit sans l’assistance que nous rejoindrons au bout de 75 km le lendemain matin. À partir de là, nous la croiserons environ tous les 25 km. 

Léo : Nous prévoyons de dormir samedi soir, pas plus de 5h, avant de repartir pour Belbeuf où nous seront rejoints par une quarantaine de coureurs, amis et famille, qui partageront avec nous les 10 km qui nous sépareront de Rouen. Après avoir bu un verre avec ces derniers à Rouen, nous repartirons pour les 50 derniers km afin de rentrer sur Yvetot ! 

Alexis : Il va falloir être forts mentalement pour repartir et nous aurons besoin des encouragements de tous nos proches qui seront avec nous à Rouen ! 

 

Que vous a apporté la préparation de cette course et qu’est-ce que vous en retenez ? 

Léo : Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les gens sont très généreux ! Nous avons reçu des dons très importants de la part de gens dont nous ne sommes pas spécialement proches et je trouve vraiment ça fou ! Deuxièmement, cela m’a permis de me rendre compte que j’adore organiser des évènements et aussi que lorsque l’on se donne les moyens de réaliser ce qu’on a envie de faire, tout est possible ! 

Alexis : Ce que je retiens également c’est que cela fait 5 mois que l’on travaille sur ce projet mais je n’ai pas l’impression d’avoir passé une seule minute à travailler dessus. C’était tellement passionnant que ce n’était pas du travail pour nous malgré tout le temps que cela nous a pris. 

 

Un dernier mot pour conclure ? 

Alexis : Nous vous invitons à soutenir l’association Les Papillons Blancs en participant à la cagnotte et à suivre nos aventures par le biais de nos podcasts qui sont disponibles sur toutes les plateformes de streaming !