Cybersécurité : Google achète Mandiant pour 5,4 milliards de dollars

 Cybersécurité : Google achète Mandiant pour 5,4 milliards de dollars

Le géant américain de la Moutain View, Google, achète le groupe Mandiant pour renforcer la sécurité du cloud.

 

L’achat de Mandiant :  entre augmentation des cyberattaques et enjeux stratégiques

 

Alors que le groupe Mandiant était courtisé par Microsoft en début d’année, c’est finalement Google qui achète la société de cybersécurité, spécialisée dans l’investigation et la réponse d’incidents, pour une somme colossale de 5,4 milliards de dollars.

Cet achat s’inscrit dans un contexte où les cyberattaques et les tensions ne cessent de s’intensifier avec la guerre en Ukraine.

Lire plus : Google: origine, évolutions, stratégies et perspectives

 

 

Pourquoi le choix du groupe Mandiant ?

Depuis sa scission avec FireEye qui a révélé au monde l’affaire Solarwinds en fin 2019, Mandiant est devenue une cible de choix pour les géants de la tech. En achetant cet acteur de la cybersécurité, Google renforce son offre de sécurité pour ses services Google Cloud, en renforçant son volet réponse à incidents et remédiations.

Par ailleurs, Google cherche à rattraper son concurrent Microsoft sur ce segment décisif pour les entreprises, les organisations dans un contexte où on observe une multiplication des cyberattaques et où la tension est à son paroxysme depuis la guerre en Ukraine.

Lire plus : OVH Cloud

 

L’achat de Mandiant : un investissement prometteur pour Google

En début d’année, Google Cloud avait déjà acquis Siemplify pour seulement 500 millions de dollars. Siemplify a développé une plateforme permettant aux entreprises de mieux détecter et réagir aux incidents de sécurité de façon automatisée.

Avec Mandiant, l’entreprise de Mountain View fait un pas de géant. En pleine croissance, Mandiant a réalisé un chiffre d’affaires de 133 millions de dollars au 4eme trimestre 2021. Depuis la fuite de l’opération sur le site The Information, le cours de l’action Mandiant s’était envolé de plus de 15% hier soir à la Bourse de New York.

Lire plus : Le krach boursier des entreprises tech a commencé à Wall Street

Source: Le Figaro 

À très vite sur Planète Grandes Écoles