CV, lettre de motivation, entretien : les conseils d’un expert en RH

 CV, lettre de motivation, entretien : les conseils d’un expert en RH

Beaucoup d’étudiants se questionnent sur le CV, la lettre de motivation ou même les entretiens de manière générale. Nous avons pour ce faire rencontrer Stanislas Surun, expert dans le milieu des ressources humaines depuis 30 ans pour nous donner des tips & astuces distinguants et pertinents.

 

Pour vous, qu’est-ce qu’un bon CV ?

Un CV doit s’adapter à une annonce ou à une offre quand il y en a une, attention aussi à prendre en compte les petits détails écrits dessus. Il doit également pouvoir s’adapter à un profil de poste souhaité.

Désormais, un recruteur passe entre 30 secondes et une minute à regarder un CV, donc il faut qu’il y ait une accroche. La présentation du CV attire directement l’œil, et si elle ne plaît pas, cela peut être vraiment problématique. Elle ne doit pas être trop classique, ni trop exubérante.

 

Comment écrire une belle lettre de motivation, utile et efficace ?

Comme le CV, la lettre de motivation doit être adaptée au poste. Elle est très importante et doit être absolument prise au sérieux par le candidat. Une lettre de motivation doit être professionnelle, il faut y mettre en avant ses compétences et montrer sa motivation.

Pour retranscrire ses compétences il faut utiliser un vocabulaire adapté au poste et à l’offre, ainsi le recruteur verra que vous connaissez le secteur auquel vous postulez. Il faut également mettre en avant que l’on ne postule pas par hasard et que l’on est surmotivé ! C’est à ce moment-là qu’en tant que DRH on va se dire qu’il serait intéressant ou non de faire passer un entretien au candidat.

En clair comme son nom l’indique, dans une lettre de motivation, il faut que le candidat nous fasse ressentir sa motivation à l’écrit.

 

Les lettres de recommandations sont-elles importantes à vos yeux ?

La lettre de recommandation c’est l’étape 2, si je puis dire. Une fois que l’on a passé le cap du CV et de la lettre de motivation, il y a la lettre de recommandation.

Ces lettres ne peuvent être que positives, en effet quelqu’un qui fait une lettre de recommandation ne peut être que bienveillant. Elles sont prises au sérieux d’autant plus si la personne qui la rédige a une certaine renommée.

 

Comment réussir à conserver et gérer un talent ?

La fidélisation est quelque chose qui se travaille au fil de l’eau. C’est une gestion qui doit être faite de la part du N+1, dans le sens où il faut que le manager de proximité soit à l’écoute. Il faut aussi faire attention à deux points : l’épanouissement dans le travail et la rémunération.  S’il n’y a aucun feedback du manager de proximité sur ces types d’informations, cela peut s’avérer problématique pour la conservation du talent dans la société.  

L’entretien professionnel, qui a lieu tous les deux ans, est un bon moyen de dresser le parcours professionnel du salarié et de faire le point avec lui sur ses aspirations et ses potentialités d’évolution au sein de l’entreprise.

Les entretiens d’évaluations permettent quant à eux de discuter sur ce qui va et qui ne va pas. Lors de ces entretiens, on doit se placer dans une bonne dynamique, être dans le positif et tout faire pour aider le salarié à s’épanouir et à progresser dans son poste.

 

Avez-vous une anecdote d’un entretien extrêmement bien réussi ?

Je reste toujours modéré car dans les Ressources Humaines il ne faut jamais être ni trop négatif, ni excessivement positif. Cependant quand un candidat est très bon, il faut lui donner envie de rester chez nous et cela se travaille sur le long terme.

Une petite anecdote : Un jeune alternant très brillant a travaillé chez nous mais il n’avait pas eu les félicitations du jury pour une chose : il donnait parfois des leçons à ses professeurs, voire à sa hiérarchie. Même ses remarques étaient pertinentes, mais il avait oublié que dans les entreprises il y avait une notion de hiérarchie et que l’humain prévaut dans beaucoup de choses. L’humain et la technique sont liés dans notre métier et il faut être à l’aise avec les deux.

 

Avez-vous déjà été face à un candidat totalement incompétent lors d’un entretien d’embauche ? Si oui, comment avez-vous réagi face à cela ?

Effectivement, cela est déjà arrivé. Mon rôle de DRH est à ce moment-là d’être dans la bienveillance, cela ne sert à rien de lui dire « merci, au revoir ». Le but est de l’orienter en lui recommandant d’aller postuler autre part, dans un autre métier ou dans une autre entreprise. Lorsque l’entretien n’est pas à la hauteur, il faut ouvrir les yeux au candidat en lui parlant sur un ton courtois et qui ne soit pas désobligeant.

 

Auriez-vous un dernier mot pour les étudiants intéressés par les Ressources Humaines ?

Les Ressources Humaines regroupent un ensemble de disciplines avec différents métiers comme Assistant(e) Ressources Humaines, Gestionnaire Ressources Humaines, Gestionnaire de paie, Chargé(e) de recrutement.

Si l’on n’aime pas le contact humain, on ne peut pas travailler dans les Ressources Humaines car on est quotidiennement au contact des salariés pour les accompagner et les aider dans leur vie professionnelle voire parfois personnelle. Nous n’avons pas que des tâches agréables à réaliser, mais nos fonctions peuvent aussi être passionnantes comme par exemple, voir grandir des gens dans la société au sens propre mais aussi en termes de compétences.

C’est fabuleux de voir un jeune arriver en alternance et puis le retrouver sur poste 20 ans après !

Dans les RH, on peut être moteur pour l’égalité professionnelle ou encore pour le handicap, on fait naître et prospérer les talents et les acteurs de l’entreprise. Négliger les Ressources Humaines serait une catastrophe.

Pour finir, je dirais que la richesse d’une entreprise, c’est les femmes et les hommes qui la composent, et cela il ne faut pas l’oublier.

Maxime Lescure

Rédacteur pour Planète Grandes Ecoles. Etudiant à BSB après une année de classe préparatoire ATS Economie-Gestion.