Concilier la préparation des concours AST et la fac

 Concilier la préparation des concours AST et la fac

Bonjour Violette, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Violette, j’ai 20 ans et j’habite actuellement à Paris. Je viens d’obtenir ma troisième année de licence d’économie à la Sorbonne et j’ai passé en parallèle cette année le concours AST2 pour intégrer le programme grande école d’une école de commerce pour mes deux années de master. J’aimerais travailler comme directrice marketing dans le secteur des cosmétiques, c’est pourquoi une école de commerce me semble essentiel pour la réussite de mon projet professionnel. Je suis actuellement en stage dans une start-up de cosmétiques qui lancera en septembre prochain une gamme de produits autour du Tilleul. J’occupe un poste de chargée de communication et de marketing sur les réseaux sociaux de la marque, et je découvre également tous les aspects d’une création de marque (développement des produits, levée de fonds, journées presses, gestions des réseaux sociaux, développement du site web).

 

Pourquoi avoir choisi de faire une licence d’économie ? Est-ce que tu avais déjà en tête d’intégrer en master une Grande École dès ta sortie du lycée ?

J’avais beaucoup apprécié mes cours de SES au lycée, j’étais très intéressée par l’actualité économique et la licence d’économie me semblait être une formation très générale. J’ai donc postulé à différentes formations dans ce domaine. J’avais déjà dans un coin de ma tête l’idée de rejoindre une école de commerce après ma L3 mais rien n’était encore décidé. C’est au milieu de ma deuxième année de licence que mon désir de rejoindre une école de commerce s’est vraiment concrétisé. En effet, lassée des cours trop théoriques de la fac, j’ai eu envie de me tourner vers une formation plus professionnalisante avec des opportunités à la fois en entreprise et à l’international.

 

Si oui : pourquoi ne pas avoir choisi de faire une classe préparatoire aux grandes écoles ?

J’ai eu envie de me laisser quelques années pour affiner mon projet professionnel, gagner en maturité et en autonomie. La fac m’est apparue comme l’endroit parfait pour cela. Mon expérience à l’université m’a permis de comprendre exactement ce que je voulais faire sans m’enfermer complètement dans l’univers de la prépa. J’ai gagné en sérieux, organisation et motivation (qui sont selon moi des qualités essentielles pour réussir à l’université sans décrocher). De plus, je termine mon parcours à l’université avec une licence en poche que je vais venir compléter par un master en école de commerce : avoir ces deux diplômes m’apparait comme un avantage pour le futur.

 

Quand as-tu commencé à te préparer aux concours ?

 J’ai fait le choix de faire une prépa en parallèle de ma licence pour m’accompagner dans les révisions du Tage Mage, et dans la préparation aux oraux par la suite. J’ai débuté les révisions du Tage Mage dès l’été avec des cours de remise à niveau en mathématiques, et dès septembre avant même de reprendre l’université, j’ai commencé à travailler pour l’ensemble des sous tests du Tage Mage.

 

Comment faisais-tu pour organiser correctement tes semaines ?

J’ai beaucoup bénéficié des cours en distanciel cette année qui m’ont permis d’économiser énormément de temps de trajet que j’ai pu consacrer à mon travail. La possibilité de rattraper les cours de mon université (car enregistrés sur zoom) m’a apporté une réelle flexibilité dans l’organisation de mon emploi du temps. J’avais en moyenne 25 heures de cours universitaires et 4-5 heures de cours de Tage Mage/ Toeic par semaine avec la prépa. Je n’ai pas suivi un planning très très fixe mais disons que j’ai essayé de concilier les deux du mieux que possible.

 

Y-a-t-il eu des moments où tu as dû privilégier la fac au détriment de la préparation aux concours ou inversement ?

 Oui, en fonction des périodes, l’un ou l’autre prenait parfois le dessus. A l’approche des partiels je me concentrais au maximum sur mes cours universitaires, et à l’approche du Tage mage je travaillais majoritairement mes cours de prépa et mes révisions personnelles. En dehors de ces périodes particulières, j’ai vraiment essayé au maximum de ne négliger aucun des deux.

 

Comment as-tu appréhendé les concours ?

Il est possible de passer l’examen du Tage Mage une fois par semestre. J’ai passé mon premier concours en novembre après seulement deux semaines de révisions intenses, dans une optique de m’entrainer pour mon deuxième passage. Entre les mois de décembre et février, j’ai consacré en moyenne 10 heures par semaines à mes révisions pour être la plus préparée possible. La possibilité de passer l’examen deux fois me semble être une opportunité très bénéfique que je conseille à tous les étudiants qui souhaitent, comme moi, rejoindre une école de commerce via le parcours AST2. En effet, ce premier passage permet de se familiariser avec les conditions et l’ambiance du concours, et donc d’appréhender le deuxième avec moins de stress. Et qui sait, peut-être obtiendrez-vous un score super bon au premier qui vous retirera d’amblée une immense pression. J

Pour ce qui est du TOEIC, j’ai toujours eu un très bon niveau d’anglais de par mon environnement familial, je n’ai donc pas consacré énormément de temps à réviser cet examen.  Si vous avez des difficultés en anglais, n’hésitez pas à commencer votre préparation en amont pour avoir le temps de bien progresser avant l’examen final.

 

Et les oraux ?

J’ai appréhendé la période des oraux avec beaucoup moins de stress que celle des écrits. J’ai préparé un pitch de présentation de mon parcours académique, de mon projet professionnel et de mes motivations à intégrer une école de commerce et je me suis renseignée au maximum sur l’ensemble des écoles que j’ai passé. J’ai essayé d’étaler au maximum mes passages pour avoir le temps de récupérer à chaque fois. Mes conseils : entrainez-vous avec vos proches, demandez-leur de vous poser un maximum de questions, renseignez-vous sur le secteur d’activité et le poste qui vous intéresse, souriez lors de vos oraux et tout ira bien.

 

Finalement, tu étais admise dans quelles écoles que tu as passées ?

J’ai été admise dans l’ensemble des écoles où j’ai passé les oraux (Neoma, Skema, EM Lyon et EDHEC), et j’ai fait le choix de rejoindre l’EDHEC en septembre avec comme objectif de réaliser un échange avec l’université Bocconi de Milan lors de mon année de césure et de rejoindre le MSc in marketing managment lors de mon M2.

 

Est-ce que tu penses que tu aurais pu obtenir d’aussi bons résultats en faisant une classe préparatoire ?

Je suis une personne très travailleuse et dès lors que j’ai un objectif en tête, je mets tout en œuvre pour l’atteindre. Je pense que je me serais donné les moyens de réussir et d’obtenir l’école de mes rêves en passant par une classe préparatoire.

Cependant, le parcours AST2 me semble être une très bonne option pour permettre aux étudiants d’accéder à des écoles du top 5 – top 7 plus facilement. En effet, l’examen du Tage Mage, bien que demandant beaucoup de préparation, n’est pas insurmontable, et le poids important du dossier scolaire et extra-scolaire dans les notes des écrits peuvent permettre d’obtenir de très bons résultats et d’être admissible dans beaucoup d’écoles. Je pense que les parcours AST1 et AST2 devraient être davantage mis en avant, et les lycéens devraient être tenus au courant de l’existence de cette passerelle entre l’université et les écoles de commerce au lieu d’être directement dirigés vers les classes préparatoires qui ne conviennent pas nécessairement à tous les profils.

 

Quels sont les principaux conseils que tu donnerais aux étudiants pour préparer idéalement leur Tage Mage ?

Je pense que la régularité dans les révisions est la clé de la réussite du Tage Mage. N’attendez pas le dernier moment pour travailler en express tous les sous-tests, commencez à réviser le plus tôt possible avec sérieux et motivation et vous obtiendrez sans aucun doute un super score.