Block, l’entreprise qui veut rendre le bitcoin accessible à tous !

 Block, l’entreprise qui veut rendre le bitcoin accessible à tous !

La société américaine Block (anciennement Square), spécialisée dans les paiements numériques, annonce travailler sur un système de création de bitcoins. Son fondateur, Jack Dorsey, a partagé sur son compte Twitter (société qu’il a aussi fondée) que Block construisait « officiellement un système ouvert pour miner du bitcoin ». 

 

Lire plus : Blockchain, Crypto, NFT et Métavers : comprendre les bases

 

Pourquoi le bitcoin n’est-il plus considéré comme « accessible à tous » ?

Thomas Templeton, directeur des équipements de Block, a expliqué vouloir revenir à l’idée originelle du bitcoin, à savoir, le rendre accessible à tous. Il dévoile « Nous voulons rendre le processus de création mieux réparti et plus efficace, de l’achat, à l’installation et à la maintenance en passant par la création ». En effet, le principe même des crypto monnaies était qu’elles sont supposées être décentralisées, et ainsi éviter que leur création repose entre les mains d’un Etat ou d’une institution nationale. Or, le minage du bitcoin étant particulièrement énergivore, il n’est aujourd’hui plus rentable d’en miner. L’énergie dépensée par le minage coûte plus cher que le prix du bitcoin lui-même. Ainsi, ces derniers sont minés dans des pays où le prix de l’électricité est très bas. Par conséquent, en septembre 2019, on estimait que 75% des Bitcoins étaient minés en Chine.

 

Lire plus : Des pays hostiles au Bitcoin : découvrez pourquoi !

 

Le minage de bitcoins nécessite l’utilisation de composants informatiques bien spécifiques. Ces derniers sont onéreux et très énergivores. Seuls quelques groupes de personnes s’y attèlent aujourd’hui car ils arrivent à miner plus qu’ils ne dépensent en énergie. C’est dans ce contexte que Block entre en jeu !

 

Décentraliser le minage du Bitcoin avec Block

Block souhaite régler le problème du manque d’accessibilité et de fiabilité des machines à miner des bitcoins. Ce faisant, l’objectif est de permettre à nouveau à tous les passionnés de crypto monnaies de pouvoir, eux aussi, s’essayer au minage. Jack Dorsey explique « Miner du bitcoin devrait être aussi facile que de brancher un appareil ». En effet, bien que supposé être décentralisé, le bitcoin est surtout très concentré entre les mains de quelques pionniers des crypto monnaies. On estime que 62% des Bitcoins dans le monde sont possédés par seulement 0,1% des investisseurs de Bitcoins. Mieux encore, 86% des Bitcoins sont possédés par 0,45% des détenteurs. On a donc une répartition du Bitcoin très inégale, ce qui le rend vulnérable au risque systémique. Cela explique notamment pourquoi de nombreuses personnes craignent l’éclatement de la bulle spéculative des bitcoins. 

On comprend ainsi mieux la phrase de Jack Dorsey : « Plus le réseau du bitcoin sera décentralisé, plus il deviendra résistant ». Grâce à Block, le bitcoin devrait pouvoir gagner en stabilité et, notamment, être moins sujet au risque systémique, ou de façon moins importante.

 

Lire plus : Avis d’expert sur les cryptomonnaies : histoire, enjeux et limites

 

Le Bitcoin : la future « monnaie d’internet » selon Jack Dorsey, le fondateur de Block

Selon Jack Dorsey, l’utilité du bitcoin ne s’arrête pas à l’usage que nous en faisons actuellement. Ce n’est pas seulement un actif dans lequel on peut investir ou un investissement pour se protéger de l’inflation. C’est avant tout une monnaie qui doit pouvoir être échangée. Il explique que « Cela nous intéresse parce que miner va bien au-delà de la création de nouveaux bitcoins. Nous voyons ça comme un besoin sur le long-terme pour bâtir un futur qui soit complètement décentralisé ».

Rappelons que Block est avant tout une entreprise spécialisée dans les paiements en ligne. Elle gère donc des activités comme le transfert d’argent de particuliers à professionnels et inversement. On comprend ainsi son intérêt pour l’utilisation d’une « monnaie d’internet ». Cela lui conférerait aussi un statut international et pourrait ainsi s’échanger sans intermédiaire par des utilisateurs de pays différents. Cependant, l’étape à franchir pour faire du bitcoin une monnaie légale est encore importante. Le Salvador a tenté de faire du bitcoin sa monnaie nationale et le FMI ne cesse de lui demander de se rétracter. 

Tant d’un point de vue politique que technique, le défi à relever par Jack Dorsey et Block est de taille ! Malgré la notoriété du bitcoin, seules 222 millions de personnes ont franchi le pas d’investir dedans. Bien que ce nombre soit conséquent face aux investisseurs en Bourse (environ 1 million en France), il est loin de toucher tous les utilisateurs d’internet. 

 

Lire plus : Cryptech, la start-up qui démocratise les investissements en cryptomonnaies