Analyse du marché des applications de livraison à domicile de courses

Analyse du marché des applications de livraison à domicile de courses

Depuis la crise sanitaire et les nombreux confinements et couvres feux imposés à la population, les applications de livraison à domicile de courses ne cessent de se multiplier. Avec une promesse de livraison toujours plus rapide, ces applications, qui jouent sur leur allure jeune et soucieuse de soulager les Français, forment en réalité tout un écosystème de « Quick Commerce ». 

Découvrez toutes les applications de livraison à domicile de courses et ce marché en plein expansion !

 

Pourquoi utiliser les applications de livraison à domicile de courses ? 

Pour beaucoup de Français, « faire les courses » est devenu une corvée, représente une perte de temps et, surtout, une source de frustration puisque l’on oublie toujours des choses. En effet, qui a envie de passer son samedi après-midi dans un supermarché et passer 30 minutes en caisse ? Pour éviter cela, certaines personnes tentent de se dépêcher d’aller faire les courses en rentrant du travail dans l’épicerie la plus proche de chez elles. Or, ces épiceries ne proposent pas toujours tous les produits que l’on peut chercher.

De ce constat sont nées les applications de livraison à domicile de courses. Vous n’avez pas le temps d’aller au supermarché ? Cajoo s’en occupe pour vous ! Vous avez oublié de la moutarde lors de votre après-midi course ? Gorillas va vous le chercher ! Vous avez une envie soudaine de glace mais ne voulez pas sortir ? Flink vous la livre en moins de 10 minutes !

Bien que le concept puisse sembler fragile, ces applications connaissent, en réalité, un succès fulgurant. En effet, une fois que l’on s’est fait livrer ses courses à domicile, il est difficile de retourner faire la queue à la caisse d’un supermarché… Découvrez comment ces entreprises s’affrontent dans une concurrence toujours plus intense !

 

Lire plus : Station F, le plus grand incubateur du monde : création, objectifs et ambitions

 

Le « Quick Commerce », une tendance qui s’est imposée en 6 mois

Le marché de la livraison à domicile a longtemps été dominé par les enseignes de la grande distribution. Si vos courses étaient livrées à domicile, c’était des employés de Leclerc ou Carrefour qui effectuaient la livraison. Or, avec le développement de UberEats, et encore plus avec la crise sanitaire, la livraison à domicile de tout type de repas et courses s’est considérablement démocratisée. 

Grâce à des « micro-entrepôts » répartis aux quatre coins des villes, les livreurs peuvent effectuer leurs commandes en un délai quasi-instantané. Cela s’est même répandu dans les entreprises, puisqu’une grande partie des salariés se font livrer leur déjeuner grâce à ces applications. Pour appuyer cela, le cabinet Nielsen a déclaré que, en 2021, les ventes de course en ligne avaient dépassé les ventes dans les commerces de proximité (9% contre 8,4%). Il est donc aujourd’hui obligatoire pour tous ces commerces d’être enregistrés sur des applications de livraison à domicile. Sans elles, ces derniers risquent de perdre une quantité considérable de ventes. 

 

Une concurrence rude entre des entreprises qui ne se ménagent pas

La concurrence entre les entreprises de livraison à domicile est intense. Dans un premier temps, la plupart des applications disponibles aujourd’hui sur le PlayStore ou AppleStore sont créées par des entreprises étrangères. Intéressons-nous à la nationalité des applications de livraison à domicile :

  • Flink vient d’Allemagne
  • Uber Eats est américain
  • Deliveroo a été créé au Royaume-Uni
  • Glovo est espagnol
  • Getir vient de Turquie
  • Gorillas est allemand
  • Cajoo est français, mais a été racheté par Flink et est donc officiellement rattaché à l’Allemagne

Et la liste continue… Toutes ces applications fonctionnent sur le même modèle et doivent donc se différencier tant sur les prix que sur la rapidité de leurs livraisons. 

 

La livraison à domicile : un marché transformé par de multiples acquisitions

Cajoo, seule application française de la liste, a été rachetée par Flink pour la somme (estimée, rien n’a été confirmé par Flink) de 93 millions de dollars. Cette acquisition permet au groupe allemand de pouvoir compter Carrefour parmi ses actionnaires, puisque l’entreprise de grande distribution française était partenaire de Cajoo. En plus de la notoriété gagnée en comptant Carrefour parmi ses actionnaires, Flink peut bénéficier des dépôts de Carrefour et donc améliorer ses délais de livraison. 

De son côté, Getir serait en négociation pour acheter Gorillas. Bien que rien n’ait été dévoilé pour le moment, l’agence Bloomberg prévoit l’acquisition de Gorillas par l’entreprise turque, créant ainsi un leader incontestable du Quick commerce. 

La volonté de créer un conglomérat d’entreprises de livraison à domicile est visible chez plusieurs de ces entreprises. En effet, devenir un leader de ce marché est nécessaire pour assurer la survie de ces start-ups. Combien de ces multiples applications existeront encore dans 5 ans ? 

 

Lire plus : Classement par valorisation des licornes françaises en 2022

Rédactrice en chef de Planète Grandes Ecoles et étudiante à TBS, j'ai à coeur d'aider les étudiants à mettre toutes les chances de leur côté pour réussir !