Actu’Politique : quels dossiers pour la rentrée ?

Actu’Politique : quels dossiers pour la rentrée ?

Malgré les vacances estivales du gouvernement, l’actualité politique du mois d’août a été plutôt riche, marquée par des incendies partout sur notre territoire, la publication des statistiques sur l’emploi et la fin de la session parlementaire le 7 août dernier. Loin de Paris, sur la plage du fort de Brégançon, Emmanuel Macron n’a quant-à-lui pas cessé de préparer la rentrée politique du 3 octobre prochain au Parlement. Trois semaines au soleil, juste le temps nécessaire pour prendre de bonnes résolutions et de potasser quelques dossiers, l’économie et la réforme des retraites en tête. 

 

Lire plus : Classement de Shanghaï 2022, les meilleurs universités françaises

 

Emploi : un chômage stable pour le deuxième trimestre 2022

Pour le deuxième trimestre 2022, le taux de chômage français se stabilise autour des 7,3% de la population active. C’est près de 0,8 points en dessous du niveau pré-covid. 

En effet, depuis la fin du confinement, la France est sur une dynamique croissante avec des créations de postes permanentes. En tête de liste : le BTP / l’hôtellerie et le tertiaire marchand.

Éric Heyer, économiste à l’OFCE, souligne cependant une tendance singulière : à moins que le PIB ne soit sous-estimé, le ratio création d’emploi/croissance ne colle pas et traduit des pertes de productivité. Les travailleurs français seraient donc moins productifs depuis la crise sanitaire. Lâchez vos téléphones ! 

 

Le mois d’août et la préparation de France travail 

A la rentrée, le grand projet d’Emmanuel Macron, « France travail » va voir le jour. L’objectif du Président est de mettre autour de la table tous les acteurs de l’insertion dans l’emploi afin de concerter – le mot du quinquennat. Il doit en résulter des expérimentations et propositions fortes pour atteindre le plein emploi et poursuivre la réforme de l’assurance chômage. 

 

L’optimisme de Bercy


Avec près de trois mois de retard – calendrier électoral l’oblige – Bercy a rendu sa copie à la Cour des comptes sur ses prévisions économiques pour la France d’ici 5 ans. Le document a été reçu avec une saveur amer par le Haut Conseil des Finances Publiques (HCFP), pour cause : l’optimisme de Bercy. Les équipes de Bruno Lemaire tablent sur une croissance de 2,5% d’ici 2027, sur une inflation relativement faible, un taux de chômage de 5% et une forte réduction de la dette grâce aux réformes à venir. Une réduction jugée un peu hâtive par les énarques de la Cour qui rappellent que pour faire passer la réforme des retraites, il faut déjà trouver une majorité, et quand bien même elle serait trouvée, la réforme n’apporterait que 1,5 milliard par an. Un vrai talent de compteur ! 

 

Politique économique : vers la taxation des superprofits ?

Alors que les grands groupes ont engrangé des profits records en 2022, à l’effigie de TotalEnergies avec près de 5.7 milliards d’euros de bénéfices nets au deuxième trimestre, l’appel à une taxation des grandes entreprises n’a jamais eu autant d’écho dans le débat public. 

La preuve ? L’inscription d’un texte de loi dans le projet de loi de Finances rectificative 2022 par l’Assemblée la semaine du 25 juillet en ce sens. Une semaine plus tard, le Sénat rétorque le texte, ce qui a du satisfaire Bruno Lemaire déclarant juste avant : « Je préfère que les entreprises contribuent directement plutôt que de prélever à nouveau une taxe, une espèce de réflexe pavlovien en France : dès qu’il y a une difficulté, une taxe. Dès qu’il y a un bon résultat, une taxe. Dès qu’il y a un problème, une taxe », soulignant au passage que « les entreprises peuvent et doivent contribuer autrement. »

 

Politique extérieure : des inquiétudes pour notre armée 

Lors de l’audition des chefs d’état-major à l’Assemblée nationale début août, les hauts fonctionnaires de l’armée ont appelé à une augmentation nette du budget pour la Loi de Programmation Militaire (LPM 2019 – 2025).
Sans détour, le général Thierry Bukhard avance que « les vingts années de conflits asymétriques (…) ont conduit à des arbitrages réduisant certaines capacités. Le changement d’échelle et le recouvrement des capacités que nous avons éclipsées sont des défis ». Un appel du pied certes, mais surtout un léger tacle, stratégique évidemment. 

Pour rappel, le budget de l’armée s’élevait à près de 3% du PIB français dans les années 80, il est aujourd’hui en dessous des 2%. Le conflit en Ukraine nous a collectivement rappelé à quel point l’idéal de paix était loin et a remis sur le devant de la scène la nécessité d’investir dans une armée forte, tant de défense que d’intervention.


Ecologie et lutte contre les jets privés


Depuis quelques semaines déjà, des voix se font entendre pour protester contre les jets privés des stars et autres milliardaires. Largement pointés du doigt pour leurs émissions obscènes de CO2 (en moyenne une heure de vol en jet privé émet 1.9t de CO2, soit ce que devrait émettre un français en une année pour respecter la COP25), des comptes comme L’avion de Bernard sont apparus pour suivre à la trace les vols des jets en question. 

La semaine dernière, Julien Bayou – chef de fil d’Europe Ecologie les Verts-, a proposé une interdiction pure et simple de tous les vols en jets privés. Une mesure sans doute jugée radicale par l’Elysée, mais qui fait néanmoins son chemin au sein de la macronie. Le 21 août, Clément Beaune – ministre délégué aux transports – a annoncé : « Je pense qu’on doit agir et réguler les vols en jets privés. Cela devient un symbole d’un effort à deux vitesses ». Un des thèmes de la rentrée, c’est certain.

 

Les universités d’été de nos partis politiques

Comme à chaque fin d’été et pour bien préparer la rentrée, les militants et cadres des partis politiques vont se réunir pour discuter, débattre des projets à venir, et à l’occasion boire un peu, c’est essentiel à toute cohésion…


Dans l’ordre : 

  • EELV : c’est à Grenoble que les Verts tiennent leur université d’été du 25 au 27 août. Au programme : débats, ateliers et conférences un peu énigmatiques. Un exemple, « les apports de l’éco-féminisme à l’écologie politique ». Vaste question.
  • LFI : pour la deuxième année consécutive, les Insoumis se réuniront à Valence du 25 au 28 août. Programme chargé et débats animés en perspectives, trois membres du gouvernement s’y rendront pour débattre : Clément Beaune, Olivia Grégoire et Marlène Shiappa. Préparez les popcorns.
  • LR : fini La Baule pour Les Républicains. C’est à Angers que se tiendra « le campus de rentrée des jeunes LR » les 3 et 4 septembre prochains, adieu les baignades. 
  • RN : le 15 septembre, destination Agde pour les militants du Rassemblement National. Conférences, débats et soirées en perspectives. En espérant pour eux qu’ils ne se trompent pas de plage…
  • PS : pour la troisième année consécutive, c’est à Blois que les socialistes se réuniront pour penser la « refondation du parti » pendant trois jours, du 26 au 28 août. Courage.
  • Renaissance ! : Tous les cadres du partis sont conviés à Metz le 27 août prochain. Des retrouvailles importantes pour statuer sur la renaissance d’En Marche !, sous le signe de la « concertation », sans aucun doute…
  • Reconquête : du 8 au 11 septembre, les jeunes de Génération Z assisteront à des conférences de formation, puis se rendront au grand meeting tenu par le polémiste-politique à Gréou-les-Bains. Rien que ça.
  • PCF : les communistes français se réuniront à Strasbourg du 26 au 28 août. Au programme :« Analyses, propositions, projet, ateliers pratiques, découvertes, fraternité ». Important à noter, les 200€ d’inscription, juste assez pour combattre le capitalisme…

 

Lire plus : Une ancienne ministre à la tête de Skema ?

Etudiant à Neoma BS sur le campus de Reims- Membre du BNEM- Rédacteur PGE et Mister Prépa