Prépare toi à ces 10 questions si tu veux réussir tes entretiens de stage

Prépare toi à ces 10 questions si tu veux réussir tes entretiens de stage

Félicitations ! Si tu es convié à passer un entretien pour un stage, cela signifie que tu as de réelles chances que l’on te propose le poste. En effet, les recruteurs ne perdront pas de temps à interviewer une personne qui ne les intéresse pas un minimum. Pour autant, tu seras très probablement en concurrence avec un certain nombre d’autres candidats qui seront confrontés au même type de questions. Donc, si tu souhaites maximiser tes chances, tu peux te préparer et t’entraîner à répondre à ces 10 questions (+ 1 bonus) fréquentes que nous avons sélectionnées.

 

1) « Parlez-nous un peu de vous. » / « Présentez-vous… » / « En quelques mots, qui êtes-vous ? »

Cette question est souvent utilisée comme toute première question. Comme introduction. C’est une étape très importante car elle permet au recruteur d’avoir un aperçu de ton parcours et de ta personnalité, que ce soit sur le fond comme sur la forme. En effet, pour ce qui est de la forme, ta façon de t’exprimer, ta posture, ton aisance à l’oral et ton professionnalisme lui permettent déjà de savoir si tu es susceptible d’être le candidat parfait. Et pour le fond, ce qui sera pris en compte c’est les mots que tu choisis, et bien sûr le contenu de ta présentation. Ce qui est important pendant cette partie c’est de tendre des perches, de donner des informations clés au recruteur qui lui donneront envie de creuser.

Ainsi, ta réponse doit permettre de comprendre un peu ta personnalité, et tu dois faire attention à ne pas donner une réponse qui puisse être incompatible avec l’image que tu entends projeter tout au long de l’entretien. Nous te recommandons de placer dans ton introduction :

  1. Ta formation actuelle ;
  2. Ton projet professionnel ;
  3. Tes passions ou centres d’intérêt.

Questions similaires : « Pourquoi devrais-je envisager de vous engager ? » ;  « Parlez-nous un peu de votre expérience professionnelle/de vos activités extra-scolaires ».

 

2) « Pourquoi avez-vous postulé pour ce stage ? »

Cette question, comme tu peux l’imaginer, est destinée à déterminer si tes attentes et tes aspirations professionnelles correspondent au stage et à ce que l’organisation a à offrir. De plus, le recruteur veut également s’assurer que tu es réellement enthousiaste à l’égard du poste et que tu souhaites travailler avec lui.

Par conséquent, tu dois dire au recruteur ce que tu veux vraiment retirer du stage. Réfléchis à la manière dont il influencera tes choix de carrière de diplômé, aux compétences que tu souhaites acquérir grâce à ce stage et aux autres aspects qui ont attiré ton attention lorsque tu as lu la description du poste. Tu peux aussi mentionner l’entreprise et expliquer pourquoi tu aimerais faire un stage ici en particulier. Par exemple, tu peux citer leur domaine d’expertise et la façon dont c’est lié à tes objectifs de carrière ou à tes intérêts. Ou encore, quels sont les valeurs et les objectifs de l’entreprise, et comment ils reflètent tes propres valeurs. Et n’oublie pas de donner des exemples concrets !

Dans tous les cas, tes explications doivent démontrer que tu as effectué des recherches approfondies sur l’entreprise et que le stage te correspond parfaitement.

Questions similaires : « Quels sont vos objectifs de carrière et comment ce stage vous aidera-t-il à les atteindre ? » ; « Quel est votre job idéal? » ; « Pourquoi notre entreprise plutôt qu’une autre ? »

 

3) « Pourquoi voulez-vous travailler dans ce secteur ? »

Pour cette question, décris ce qui t’as d’abord motivé ou ce qui a éveillé ton intérêt pour le secteur au fur et à mesure de tes recherches. Tu peux montrer cet intérêt en donnant des exemples, comme en parlant d’une conférence à laquelle tu as participé ou un cours que tu as choisi et qui y est lié. Toutefois, n’utilise pas le salaire ou les heures de travail comme justifications.

Et si tu n’es pas sûr de vouloir travailler dans ce domaine, ne t’inquiète pas. Après tout, l’un des principaux objectifs d’un stage est de se familiariser avec un certain domaine, une certaine profession ou une certaine fonction afin de déterminer si cela te plaît. Explique simplement au recruteur que tu n’as pas encore décidé si tu veux ou non travailler dans ce domaine, et c’est tout.

Le plus important est de venir préparé. Si tu arrives à caler des informations sur le secteur qui t’intéresse, et à rementionner l’entreprise ensuite, c’est super !

Questions similaires : « Quels sont vos objectifs de carrière ? » ; « Que savez-vous de notre entreprise et de nos concurrents ? »

 

4) « Que dirait votre entourage de vous ? » (qualités/défauts)

Ce type de question est plutôt utile pour le recruteur car cela va pouvoir l’aider à déterminer l’image que tu as de toi-même. Cela peut laisser présager un manque de confiance en soi ou, à l’inverse, un excès de confiance. Puis, une nouvelle fois, cela permet au recruteur de vérifier si ton profil peut correspondre au job. Par exemple si ton principal défaut est la qualité qu’il demande à tout prix, cela facilite son choix… Mais bon, c’est aussi à toi de faire attention à ne pas dire quelque chose qui est complètement en désaccord avec l’offre de stage.

Ainsi, pour cette question, réfléchis aux compétences ou aux traits de personnalité que tu possèdes et que ton entourage apprécie. Cela doit être principalement quelque chose qui est utile dans le cadre de l’offre à laquelle tu postules. Et n’hésite pas à illustrer par des exemples concrets.

Quelques conseils pour les points forts et faiblesses :

  • Concernant tes faiblesses, tout d’abord, ne nie pas que tu en aies. Mais veille plutôt à ne pas choisir une faiblesse qui interférerait avec les fonctions du stage en question. De plus, choisis une vraie faiblesse. Par contre, parle de ta conscience que c’est une faiblesse, mais aussi de la façon dont tu essaies de t’améliorer pour pouvoir y remédier.
  • En ce qui concerne les points forts, essaye d’en sélectionner certains qui correspondent à ceux demandés dans l’offre d’emploi. Et n’oublie pas, ne sois ni trop arrogant ni trop humble.

Questions similaires : « Quels sont vos qualités et vos défauts ? » ; « Quels sont vos atouts et vos faiblesses ? »

 

Lire plus : Parler de ses défauts lors d’un entretien d’embauche

 

5) « Parlez-nous d’un obstacle que vous avez su surmonter. »

Cette question vise à déterminer ta capacité d’adaptation ainsi que ton niveau de conscience de soi. La façon dont une personne gère les obstacles, les erreurs et les échecs peut en dire long sur les qualités qui feront d’elle un bon stagiaire. Et puis cela permet au recruteur de voir si la personne correspond à la culture de l’entreprise. Ainsi, il s’agit ici de montrer comment tu as réussi à transformer des obstacles a priori négatifs en expériences positives et utiles pour de futures tâches professionnelles.

Quelques conseils :

– Ne donne pas un exemple dans lequel le problème a été causé par toi. De même, n’accuse pas quelqu’un d’autre de la situation.

– Parle de ce que toi tu as fait – plutôt que les autres – car tu es la seule personne qui intéresse le recruteur à ce moment-là.

Questions similaires : « Racontez-nous une fois où vous avez fait une erreur. » ; « Racontez-nous une fois où vous avez travaillé en équipe pour surmonter un obstacle »

 

6) « Parlez-nous d’une situation où vous avez pris des initiatives ou assumé un rôle de leader. »

Cette question permet au recruteur de déterminer si tu es une personne proactive et responsable, qui a à cœur de partager ses idées et de mener à bien un projet. Pour répondre correctement à la question, demande-toi quelles situations et compétences de leadership sont susceptibles de se présenter dans le cadre du stage pour lequel tu passes l’entretien. La description du job peut par exemple te fournir des pistes intéressantes. Dans tous les cas, même si tu as l’impression de n’avoir jamais été un leader, nous pouvons t’affirmer que tu as probablement d’excellents exemples auxquels tu n’as tout simplement pas encore pensé. Si nécessaire, tu peux sortir du contexte « professionnel » et parler de tes expériences en sport, en bénévolat ou en parcours académique.

Par ailleurs, souvent, les candidats répondent à cette question en citant un exemple où ils ont dirigé un travail de groupe, ce qui est un choix viable. Cependant, que vous ayez ou non un titre ou une fonction de « leader », vous pouvez répondre en donnant l’exemple d’un moment où vous avez repéré quelque chose qui devait être changé et pris l’initiative de le faire.

Questions similaires : « Que pensez-vous du travail de groupe ? » ; « Dans quel rôle êtes-vous généralement le plus à l’aise au sein d’une équipe ? » ; « Comment gérez-vous les conflits au sein d’une équipe ? »

 

Lire plus : Guide complet : trouver le stage de ses rêves !

 

7) Pouvez-vous nous parler d’un projet ou d’une réalisation dont vous êtes fier ?

Le recruteur est curieux de savoir ce qui te motive, et si tu as vraiment pu mettre en place quelque chose qui t’a passionné. Il cherche à savoir ce qui t’aide à être mieux impliqué dans un projet. Pour cette question, choisis quelque chose dont tu es réellement fier, plutôt que quelque chose que tu penses que le recruteur veut entendre. D’ailleurs, il peut totalement ne pas s’agir d’une activité liée au travail !

De plus, c’est important ici encore de donner des détails. Raconte comment l’idée t’es venue, le processus, le moment où tu as réussi ce que tu as entrepris, etc. Pour préparer ta réponse, pense à ces questions:

  • Qu’est-ce qui a fait de ce moment une telle fierté ?
  • As-tu relevé un défi de taille ?
  • Ta réalisation a-t-elle eu un impact pour le bien commun ?

Questions similaires : « Quelle est votre plus belle réussite ? » ; « Quel est votre meilleur souvenir ? »

 

8) « Pourquoi vous et pas un autre ? »

Cette question fait peur, hein ? C’est peut-être LA question classique sur laquelle on ne veut pas tomber car il y a des pièges à éviter. Et puis, en plus des pièges, ta réponse peut plaire à un recruteur et ne pas plaire à un autre. Mais bref, ne t’inquiète pas car nous allons te donner quelques conseils.

D’abord, c’est une question délicate parce qu’elle apparait souvent à la fin, mais le recruteur s’attend quand même à ce que tu lui fournisses quelque chose de nouveau sur toi. Mets alors en avant quelque chose qui te différencie des autres, avec des exemples précis. Tu peux repartir des attentes du recruteur en montrant que tu comprends le rôle et les objectifs de l’entreprise. Ou tu peux préciser quelques capacités ou domaines d’expérience que tu peux apporter à l’organisation. Ou te positionner comme une bonne adéquation culturelle en démontrant que tes valeurs correspondent à celles de l’entreprise.

Ce qu’il faut surtout éviter c’est dire quelque chose d’anecdotique qui n’apporte rien, ou dire quelque chose que n’importe qui pourrait dire… ce qui ne répondrait pas à la question dans ce cas. En effet, abandonne les phrases floues et très générales parce que ce que le recruteur attend c’est une réponse concrète et solide qui va lui permettre d’être sûr qu’il te veut TOI.

 

De plus, les autres choses à éviter peuvent être des réponses du type :

  • « Je ne sais pas puisque je ne connais pas les autres ». En effet, le recruteur s’intéresse à toi. Tu n’as pas besoin de parler des autres. Et puis, la fausse modestie, entre nous, c’est un peu épuisant. 😉
  • « Je suis major de promo, pas les autres ! ». Encore une fois, ce ne sont pas les autres qui intéressent la personne qui t’interview. Et puis, l’excès de confiance, entre nous, c’est un peu épuisant aussi ! 😉
  • « Parce que je le vaux bien ! » ou « Bah faites-le, et vous verrez ! » ; tu sais, ce type de réponse boutade un peu lourde. Bon, en entretien de stage, le recruteur va surtout se dire que tu ne sais plus trop quoi dire et que tu n’as rien à apporter à ton discours.

Question similaire : « Pourquoi devrais-je vous embaucher selon vous ? »

 

9) Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Sois honnête avec cette question, en étant un peu vague mais réaliste. De préférence, tu devrais mentionner un emploi dans le même secteur que l’entreprise pour laquelle tu postules pour ton stage. En fait, cette question sert à rassurer le recruteur sur la cohérence de ton parcours et ta capacité à te projeter dans les missions qui te seront confiées.

En préparant ta réponse, réfléchis bien à différents éléments, comme ton lieu d’habitation, ton job, ta situation personnelle (enfants, mariage, etc.), tes hobbies, etc. Tu dois être en mesure de justifier chaque choix, en particulier en ce qui concerne ton futur job.

Mais, pour cette question aussi, il y a certaines choses que tu ferais mieux éviter. Voici ce qu’ils ne veulent pas entendre :

  • Des blagues sur le fait que, dans cinq ans, tu seras assis à leur place.
  • Des plans détaillés pour obtenir une promotion au sein de cette entreprise.
  • Des rêves utopiques de devenir célèbre, par exemple.
  • Des phrases comme « Hmmmm », ou « Je ne sais pas. C’est difficile à dire. »

Questions similaires : « Où vous voyez-vous dans 10 ans ? » ; « Quel est votre plus grand rêve ? »

 

10) « Qu’est-ce qui vous passionne ? »

Le recruteur veut savoir quel genre de personne tu es. Pour cette question, l’honnêteté est cruciale. Tu dois être prêt à tenir une discussion prolongée sur le sujet. Il peut s’agir de tout et n’importe quoi. Et, qui sait ? Peut-être que toi et le recruteur partagez une passion commune.

Pour préparer ta réponse, pense à des questions comme celles-ci :

  • Pourquoi ta passion a-t-elle une telle importance pour toi ?
  • Pourquoi es-tu prêt à consacrer du temps et des efforts pour la poursuivre ?
  • Comment fait-elle de toi la personne que tu es ?

Attention toutefois à ne pas être trop enthousiaste. Ne donne pas non plus l’idée au recruteur que ta passion pourrait mettre en péril ton implication au sein du stage.

Questions similaires : « Qu’aimez-vous faire en dehors du bureau ? » ; «Quels sont vos hobbies/intérêts ?» ; « Vous avez un après-midi de libre, que faites-vous ? »

 

BONUS : Avez-vous des questions à nous poser ?

A cette ultime question, il est toujours bon de faire preuve d’un minimum de curiosité. Ainsi, tu peux préparer quelques questions que tu pourrais poser pour conclure l’échange de manière positive. En effet, le recruteur veut voir que tu es investi dans le processus, et poser des questions intelligentes est un excellent moyen de lui montrer. Qu’elles concernent le stage, l’expérience du recruteur, l’équipe ou l’entreprise en général, tes questions doivent prouver que tu es enthousiaste à l’égard du rôle.

Par conséquent, en fonction de ce que tu veux tirer de la conversation, voici des exemples de questions que tu peux poser :

  • « Quel a été votre parcours professionnel, et qu’est-ce qui vous a attiré et amené à rester dans cette entreprise ? »
  • « Quel est votre meilleur souvenir de votre carrière ici ?»
  • «  Pouvez-vous me parler du projet le plus fou sur lequel vous avez travaillé ? »
  • « Pouvez-vous me dire un élément que vous espérez obtenir d’un stagiaire ?»
  • « Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ? Ou dans cette entreprise ? »
  • « Quelle est la moyenne d’âge au sein de l’entreprise ? »
  • « Que sont devenus vos anciens stagiaires, quels postes occupent-ils aujourd’hui ? »
  • « A quelle échéance pensez-vous pouvoir me proposer une réponse ? »

 

Lire plus : Les questions à maîtriser aux entretiens de personnalité pour rentrer en école de commerce